Et si transformer notre respiration agissait comme prévention et traitement des pathologies respiratoires?

Une approche hors du commun pour diagnostiquer et traiter les blocages de notre respiration, souvent psycho-émotionnels étant eux-mème à la base de nombreuses pathologies respiratoires – entrevue de Carlos Velasco, venant à Bruxelles le 2 et 3 mars 2019 pour partager sa technique.  

Bonjour Carlos,

Vous venez à Bruxelles avec une approche totalement rénovatrice de comment comprendre et traiter les problèmes respiratoires qui, chaque fois, sont plus fréquents à cause de la pollution, du stress, des allergies, de l’anxiété et d’autres facteurs encore. Je crois que cela fait 40 ans que vous faites des recherches sur la respiration à partir de la Psychothérapie Respiratoire.

 Pouvez-vous nous en dire plus sur cette méthode?

Dans la Psychothérapie Respiratoire, on étudie d’abord avec précision le schéma de la biomécanique respiratoire dans le corps humain. On analyse et on débloque tout obstacle présent pour pouvoir retourner à cette respiration optimale, libre et naturelle. Cela implique une vision holistique de la personne, en tenant compte, aussi bien dans le diagnostic que dans le traitement, de la partie psycho-émotionnelle qui affecte la respiration.

Pouvez-vous nous expliquer comment se réalisent actuellement dans notre société le diagnostic et le traitement des pathologies respiratoires?

Les travaux d’investigation sur la respiration en occident dans les 4 dernières décennies se sont davantage centrés sur les maladies pulmonaires. En kinésithérapie et dans les autres thérapies respiratoires on pratique un ensemble de techniques pour améliorer les fonctions de ventilation et de respiration au moyen de manipulations et de positions. Tout cela est bénéfique. Cependant, on ne prend pas assez en compte la fonction naturelle de la biomécanique respiratoire que ce soit dans le diagnostic comme dans le traitement. C’est–à-dire, on ne considère pas comme pathologie  le simple fait d’un mauvais fonctionnement de la respiration, comme par exemple respirer uniquement par l’abdomen ou uniquement par le thorax.  Et on tient encore moins compte de la dimension psychologique dans le diagnostic comme dans le traitement.

Pourrions-nous dire qu’enseigner à respirer correctement aurait un effet préventif pour certaines maladies?

Oui, le corps a une sagesse. Il désire retourner à respiration libre telle qu’elle fut à l’origine.  Reconnaître les possibles facteurs psychosomatiques qui bloquent notre système respiratoire agit comme prévention dans pas mal de cas.  Cette manière holistique de traiter une biomécanique respiratoire défectueuse permet de diminuer certaines pathologies et d’en empêcher la récidive.

Quelles autres pathologies peuvent provenir d’une mauvaise respiration?

La respiration influence aussi nos mouvements, notre position, notre digestion et notre état émotionnel?  Une mauvaise mécanique respiratoire peut donner lieu à une douzaine de maladies, de mauvais fonctionnements de l’organisme comme : hernie hiatale, lordose lombaire et cervicale, lourdeurs d’estomac, constipation…Les positions corporelles inadéquates altèrent la respiration et, par conséquent, génèrent des positions inappropriées, des baisses d’énergie et de vitalité, des perturbations émotionnelles telles que dépression, irritabilité, manque d’estime de soi, etc. La respiration est le trait d’union entre le corps, le psycho-émotionnel et le mental. Et donc, la respiration permet, en grande partie, de solutionner et l’émotionnel, le mental et le corporel.

Bien qu’il existe aujourd’hui des méthodes variées de relaxation, de retour au bien-être, votre expérience vous permet de désapprouver la manière habituelle d’enseigner à respirer.

Effectivement, elle n’est souvent pas correcte car peu naturelle. Les uns disent qu’il faut uniquement respirer avec le ventre en gonflant l’abdomen. D’autres préconisent de rentrer le ventre et gonfler seulement la cage thoracique. Ou de respirer en 3 temps : d’abord respirer par le ventre, puis vers le milieu et pour terminer, gonfler la cage thoracique. Ces méthodes sont incorrectes car artificielles, non naturelles et provoquent des pathologies. En apprenant à respirer ainsi, le tronc (cage thoracique et abdomen) ne fonctionne pas correctement. D’autre part, la personne fait, sans s’en rendre compte, un effort excessif qui annihile son énergie. D’où une sensation angoissante et on n’y prend aucun plaisir.

Quand un bébé respire, tout son tronc (cage thoracique et abdomen) se gonfle en une fois et sans arrêt dans son expansion. C’est la respiration que nous avons à retrouver; dans cette respiration le muscle diaphragme bouge librement.

C’est ce que signifie “respirer de manière naturelle”? Pourquoi avons- nous perdu cette capacité?

Respirer de manière naturelle c’est accepter et suivre le modèle anatomique et physiologique de la biomécanique respiratoire, à savoir, respirer effectivement comme un bébé d’un an! Nous avons perdu cette forme naturelle, authentique et saine à cause des conflits psycho-émotionnels dont nous avons souffert dans nos premières années de vie, et après. Le bébé réagit aux stimuli, causes de souffrance, de manière défensive et contracte sa musculature pour se protéger. Quand cela arrive, la musculature impliquée dans la respiration se déforme. Si, en plus, il raccourcit sa respiration pour moins sentir la douleur, le mécanisme de la respiration se détériore peu à peu.

A travers l’atelier que vous allez donner à Bruxelles, en plus de comprendre la manière correcte de respirer et comment l’enseigner, il se peut que les personnes puissent se libérer de traumas et de tensions émotionnelles du passé?

Absolument. Le concept Psychothérapie Respiratoire prend en compte le fait que les problèmes respiratoires fonctionnels sont dûs en grande majorité à des traumas émotionnels. Le traitement de la biomécanique respiratoire peut impliquer un processus thérapeutique par le fait que l’inconscient corporel libère, du moins en partie, l’intensité de ces traumas. Notre respiration s’est adaptée à notre psychologie et si nous la débloquons, nous pouvons libérer des scénarios importants qui continuent à nous limiter dans la vie.

En pensant aux professionnels tels que kinésithérapeutes, spécialistes des maladies pulmonaires, pédiatres, etc…Cet atelier leur permettrait d’aider leurs patients à mieux respirer?

Cet atelier s’adresse à un large public de différentes professions. En Espagne, où je fais des formations de 9 modules en un an, un quart des participants provient du monde médical et paramédical. Un grand éventail de professions est concerné.  Et il est clair que pour pouvoir enseigner une bonne biomécanique respiratoire l’idéal est de passer par l’expérience personnelle, comme assister et expérimenter cet enseignement que je vais donner à Bruxelles. 

Le travail est simple, mais profond, compréhensible, agréable et efficace. La pratique personnelle et les outils acquis pendant cette rencontre permettront aux professionnels de faciliter le travail avec leurs patients.

C’est votre première visite en Belgique, avec un atelier déjà bien fourni. Si quelqu’un veut aller plus loin, ce serait via votre formation professionnelle que vous faites chaque année en Espagne?

 Concernant la formation en Psychothérapie Respiratoire, elle se compose de 9 modules,. Une fois par mois on parcourt les 7 segments du corps humain, les analysant à travers une lecture corporelle, la posture, la biomécanique de la marche. Les aspects psychologiques et émotionnels de chaque personne et leurs influences sur cette biomécanique respiratoire sont pris en compte et comment une respiration déficiente a contaminé l’état psychologique, émotionnel et altéré la conscience.  Pour l’instant c’est en Espagne, mais qui sait?…  FORMATION :http:/psicoterapia-respiratoria.es/actividades/formacion-en-psicoterapia-respiratoria/

Votre mot de la fin, si on peut dire?

Pour moi c’est un honneur de pouvoir venir à Bruxelles pour partager ma passion et mon expérience. En assistant à l’atelier, vous parviendrez à mieux comprendre la biomécanique respiratoire via le diagnostic et l’autodiagnostic. Vous arriverez à obtenir une mécanique respiratoire naturelle, correcte et libre, et c’est en le vivant dans votre corps que vous vous rendez compte que respirer ainsi est votre vraie nature. Vous constaterez une augmentation de votre capacité respiratoire, une meilleure entrée de l’air, plus d’unité et d’harmonie dans tout le corps et une élévation de votre vitalité. Un mental serein, un retour à votre Etre véritable, à une pleine conscience. 

Respirer est Vivre. En ouvrant notre respiration nous nous ouvrons automatiquement à une vie fluide, pleine, dont nous pouvons ainsi jouir à pleins poumons!.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies